Courte Présentation du passé associatif et de la situation actuelle :
J’étais un des membres fondateurs de l’association BioDocs à Paris et lorsque je suis arrivé sur Lyon pour faire ma thèse, j’ai créé l’association BioDocs Lyon dont j’ai été le premier Président.
Avec Guillaume Queney (également membre fondateur de BioDocs à Paris), qui était président à Paris de BioDocs et qui était à l’origine du premier carrefour des biotechnologies nous avons décidé de créer le Réseau BIOTechno.

Pourquoi avoir décidé de vous impliquer dans l’association BioDocs-Lyon et donc dans l’organisation des Journées BIOTechno ?
L’objectif de BioDocs était de valoriser la formation Doctorale auprès des instances dirigeantes et des entreprises.
BioDocs Lyon compte tenue des personnes impliqués avait également cet objectif mais nous avons volontairement orienté cette valorisation sur le volant industriel.

Donc pour moi l’objectif était triple :
– Faire connaître la formation doctorale
– Mieux connaitre le monde industriel (ses acteurs, son langage,…)
– Me créer un réseau
BioDocs et plus encore le Réseau BIOTechno m’ont permis de répondre à ces objectifs.

Que vous a apporté le Réseau BIOTechno ?
Une ouverture d’esprit et un réseau.
Le doctorat hyperspécialise les personnes et on oublie qu’il y a un monde autour

Avez-vous des conseils pour les futurs participants et organisateurs?
Soyez un membre actif et cultiver votre réseau. Le membre passif ne retire pas grand-chose. Travailler son projet professionnel. On doit choisir ce qu’on veut faire par la suite et ne pas subir. Par exemple, si on ne veut pas faire de recherche le PostDoc est inutile et il faut dès la thèse travailler sur son entrée dans la vie professionnelle.