• Quel est votre engagement au sein de BIOTechno ?

J’ai connu BIOTechno avec le forum Paris en 2013. J’étais déjà en poste à ce moment, donc j’ai participé comme intervenant puis j’ai intégré l’organisation pour donner mon avis sur différents pôles notamment le démarchage. Lors du forum j’étais également présent à des tables rondes pour expliquer mon parcours. Je continue à suivre les actions menées par BIOTechno et je m’implique dans d’autres associations.

  • A propos de votre parcours, pouvez-vous nous en dire plus ?

A l’issue de ma thèse en 2004 en immunologie, j’ai effectué deux stages postdoctoraux successifs à l’Institut Gustave Roussy puis au CHU Henri Mondor de Créteil. En parallèle, je m’investissais dans des missions d’enseignement comme à l’ENS à Cachan, à l’école SupBiotech etc… Mon but étant de devenir chercheur j’ai passé les concours plusieurs fois pour des postes de maître de conférences et de chargé de recherche de l’INSERM et du CNRS. La concurrence au niveau des «impact factor» étant rude j’ai aussi tenté d’autres concours en parallèle comme ceux des Maitres de conférences. C’est alors que je me suis investi sur le plan associatif, en créant avec d’autres amis l’association CoDoPoDo à l’IMRB de Créteil. Cet investissement associatif m’a permis de discuter avec des PhD ayant quitté le domaine de l’académique et rejoint le privé avec succès. En 2010, j’ai rejoint Miltenyi Biotec, société de produits et solutions au service de la recherche biomédicale et de la thérapie cellulaire, où j’étais pendant 8 ans ingénieur commercial en charge des ventes pour les laboratoires publics et privés. Depuis 2017, je suis Chef de Produit pour les gammes de tri magnétique et culture cellulaire ainsi que pour les produits de biologie moléculaire.

  • Fort de votre expérience, que conseilleriez-vous aux jeunes chercheurs qui souhaiteraient effectuer une transition dans les métiers du commerce et du marketing ?

Pour toutes les personnes qui souhaitent quitter le monde de l’académique pour une carrière dans le privé il est indispensable d’ouvrir un compte LinkedIn. La majorité des recrutements se font de nos jours via ce réseau professionnel. De plus, il faut faire vivre ce réseau en allant « liker », « partager » les informations concernant nos domaines de compétences.

Pour les doctorants qui souhaitent faire une transition dans les métiers du commercial, la bonne nouvelle c’est qu’il y a de nombreux postes disponibles pour ces métiers de commerciaux dans les biotechnologies. De plus, il faut discuter avec les ingénieurs commerciaux pour casser la fausse image que nous pouvons nous faire de ce métier. Contacter via LinkedIn vous aurez la possibilité d’aller discuter avec ces ingénieurs commerciaux.  Il existe aussi de nombreuses associations qui vous permettront de faire un bilan de vos compétences pour pouvoir valider si vous êtes fait pour ce type de métier.

Pour les métiers liés au marketing, il faut en général soit avoir une double compétence Biotechologie/ Marketing ou passer par la porte de l’ingénieur commercial, permettant ainsi de mieux répondre aux attentes des commerciaux quand vous êtes au marketing.